Le Soleil des mages
EAN13
9782390040941
ISBN
978-2-39004-094-1
Éditeur
Employé du Moi
Date de publication
Nombre de pages
96
Dimensions
22,2 x 17,5 x 1,3 cm
Poids
368 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Soleil des mages

Employé du Moi

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Sarmoumane, le sorcier, a tourné complètement barjot. Goudalf, son ami, est certain que la bague magique détenue par l’innocent Prodon est la cause de son lent chemin vers la folie. Il réunit donc une équipe de fidèles pour détruire cette bague maudite en la faisant fondre dans la lave du Mourdor. Prodon est chargé de porter la bague, car sa candeur et sa gentillesse le protègent du pouvoir d’influence qu’elle exerce sur les êtres vivants. Elle a pourtant déjà perverti l’un de ses semblables, Gouloum. Goudalf accompagné de Prodon, Samouel, Aragornna et Yegolas entament un voyage en voiture, en train et à pied vers le volcan du Mourdor. La petite bande espère bien qu’en partant vendredi soir, ils seront de retour pour profiter de leur dimanche avant de reprendre le boulot lundi matin.
S’il revêt la forme d’un road trip, nonchalant et débonnaire, le nouveau livre de Mortis Ghost, après le cycle de Dr Cataclysm, évoque évidemment un récit fantastique bien connu. Mais si l’auteur s’appuie sur une épopée mondialement célèbre, c’est pour la déposséder de sa charge épique, et ramener l’heroic fantasy sur le plancher des vaches.
Le Soleil des mages raconte comment une balade tourne un peu à la galère, mais pas trop quand même. Ici, nous sommes plus dans un week-end de team-building accepté à contrecœur et dans la mauvaise humeur, que dans une quête intrépide contre les forces du mal.
Le dessin de Mortis Ghost, rond et jubilatoire, permet de conserver l’univers du Soleil des mages dans le registre du fantastique, et donne une envoutante fluidité à ce récit bien plus sombre, et finalement bien plus réaliste, qu’il n’y paraît au premier abord.
S'identifier pour envoyer des commentaires.