La Soupe se refait une beauté! Le temps des travaux nous ne sommes pas en mesure de traiter les commandes en ligne.
Rendez vous sur le site
https://www.librairiecharlemagne.com


Merci de votre compréhension ! On se retrouve le 13 février!
L'équipe de la Soupe de l'Espace

Asile !
EAN13
9782344052433
ISBN
978-2-344-05243-3
Éditeur
Glénat BD
Date de publication
Collection
24X32
Nombre de pages
48
Dimensions
32 x 24 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
À paraître

Autre version disponible

L’incroyable histoire vraie d’un prince ottoman au Royaume de France. 

1483. Quand le prince ottoman Djem, fils de Mehmet le Conquérant est conduit par ses protecteurs au château de Rochechinard dans la Drôme, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre. On se presse pour le voir en commentant ses coffres remplis de trésors. Menacé dans l'Empire par son propre frère, il a demandé l'asile aux chrétiens qui l'ont conduit ici dans cette lugubre "forteresse du vertige". Après avoir erré durant deux ans sur les terres chrétiennes et emprunté les routes sinueuses, il trouve enfin auprès de son hôte, Barrachin Alleman, l’asile tant espéré. Contre toute attente, une romance va bientôt naître entre ce prince étranger et la belle Philippine, fille du châtelain voisin, le comte de Sassenage. C’est le début d’un amour aussi passionnel et secret qu’interdit. Hélas, cette idylle semble condamnée d’avance et le sort du Prince demeure incertain, ses ennemis étant toujours capables de l’atteindre. Le roi continuera de faire pression en sa faveur… mais pour combien de temps encore ?

André Houot signe ici en maître son dernier ouvrage, une œuvre captivante mêlant conte onirique et légende avec un trait hyperréaliste proche de la gravure. L'album nous transporte dans le décor d'origine de cette forteresse, mais surtout dans le mental des gens d'une époque où l'âpre réalité et l'imaginaire ancestral étaient de tous les instants. Un récit méconnu et pourtant authentique qui nous rappelle combien le droit d'asile est complexe et ambigu, considéré jadis comme une " faveur" exceptionnelle et non comme un droit sans contrepartie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...